Les intervenants

  • Nawaf Kabbara, Liban, Vice Président de l’Alliance Internationale du Handicap (International Disability Alliance) et Docteur en Sciences politiques.
  • Giampiero Griffo, Italie, Licencié en Philosophie, Direteur de section à la Libraire Nationale de Naples, Vice président de la Région Europe de l’OMPH/DPI.
  • Jean-Luc Simon, France, Président de la Région Europe de l’OMPH/DPI, Diplômé en Sciences de l’éducation.
Logo du GFPH : Vague déferlante avec les lettres GFPH au dessus et insérées dans un cercle.

GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPÉES

Assemblée Française membre de l’Organisation Mondiale des Personnes Handicapées, OMPH/DPI

ANPIHM

Advocacy France


Vue de l'amphithéatre du CNAM avec au premier plan Nawaf Kabbara, à gauche, et Luc Tracanelli, à droite.








Forum du GFPH


Les enjeux de la désinstitutionnalisation


Face à la pression des associations représentatives et en réponse aux orientations des Nations Unies et de la Commission Européenne qui engagent les Etats membres à engager des politiques de désinstitutionnalisation, quels sont les changements imposés aux professionnels du secteur ? Quels contenus à introduire dans la formation initiale et continue ? Quel partenariats à engager?


Le Forum sera introduit par les présentations d’acteurs associatifs qui exposeront les attendus de populations actuellement institutionnalisées, les personnes dites handicapées.


Ils détailleront l’historique et les motivations de la demande des personnes concernées qui souhaitent pouvoir librement choisir leur lieu et leur mode de vie pour :


‍    • Faire face à l’absence de structures dédiées et de réponse appropriée durant les années de guerre au Liban, ou plus près de nous après le séisme qui a frappé l’Est de la Turquie et le Nord de la Syrie,


‍    • Répondre à des choix politiques comme ceux de l’anti-psychiatrie dans l’Italie des années 1970, ou comme aujourd’hui comme la CDPH.


Le changement de paradigme qu’inspire la Convention Internationale Relative aux Droits des Personnes Handicapées conduit cette demande de désinstitutionnalisation, il multiplie les crises du secteur, tant celles qui touchent les organisations, les parents et les professionnels que celles qu’affrontent quotidiennement les personnes accompagnées. 


Quelles sont les origines de cette législation internationale qui s’impose aux Etats membres des Nations Unies qui l’ont ratifiée, et donc à la France depuis 2010 ?  Comment et par quels mécanismes sa mise en oeuvre est-elle suivie ? Quelles adaptations impose-t’elle ? Quelles conséquences pour la formation des travailleurs sociaux ?

© GFPH 2023