Une rentrée internationale

Cibler les barrières à l'autonomie

statue de dos montrant un lanceur de disque "l’occasion d’un faire ensemble qui facilite la vie ensemble"
Les questions posées par la vie autonome des personnes restreintes dans leurs capacités et les solutions qui sont mises en œuvre pour répondre à leurs besoins d’égalité, de liberté et de non-discrimination, sont autant de savoirs accumulés et modes de développement nécessairement équilibrés qui peuvent soutenir efficacement la participation de chacun et la régulation des échanges collectifs.

Notre mouvement international et ses acteurs ont compris dés leur fondation, en 1982, que l’adoption d’une volonté commune et son inscription dans les outils internationaux de protection des Droits de l’Homme est en ce sens essentielle. L’adoption en Décembre 2006 de la Convention internationale relative aux Droits des Personnes Handicapées (CDPH) est une base aujourd’hui signée par 146 et ratifiée par 88 pays dans le monde dont l’OMPH se réjouit, mais l’expérience de ses membres montre aussi chaque jour que si les voies de l’égalité et de la non discrimination sont maintenant ouvertes à un plus grand nombre, de nombreuses et parfois nouvelles barrières s’opposent encore aux transformations politiques et psychosociales qui sont aujourd’hui tracées sinon engagées.

Sur la base de leurs expériences et mus par leurs espérances, les membres de l’OMPH savent que leur participation est non seulement nécessaire et indispensable à une mise en œuvre efficace des mesures qu’il ont contribué à faire prendre par la collectivité, mais aussi qu’elle est l’occasion d’un faire ensemble qui facilite la vie ensemble en soutenant efficacement l’application des principes internationaux dans les pratiques. Nous pensons notre participation essentielle à la mise en œuvre de la CDPH, comme nous pensons celle des associations essentielle à la vie d’une société fondée sur la mise en œuvre des Droits de l’Homme partout et pour tous.

C’est pourquoi, face à des politiques européennes et nationales encore trop peu lisibles, comme c’est le cas en France, la construction et l’adoption de politiques de participation dans l'égalité, tant en termes d’éducation que de renforcement des capacités, est pour notre mouvement un objectif essentiel.

C'est le message de l'OMPH que je porterai au Sommet sur les objectifs du millénaire pour le développement, à New York du 20 au 22 septembre.

                           Jean-Luc Simon
                           Président
COPYRIGHT :GFPH. 45 RUE RIQUET, A664, 75019 PARIS, MAi 2010