Tous droits réservés - 2008 - Audrey Vevert GIHP Poitou-Charentes


La Pairémulation repose sur une éthique et possède ses propres codes.

A l'origine, la Résolution de Strasbourg, initiée par le Réseau Européen de la Vie Autonome est signée en 1989 par 75 personnes handicapées. Ce premier texte fixe les premiers principes essentiels à la Vie Autonome en s'appuyant sur Déclaration Universelle des Droits de l'Homme des Nations Unies ainsi que sur les règles pour l'égalisation des chances pour les personnes handicapées.



En 1992, le Réseau Européen de la Vie Autonome donne sa définition de la Vie Autonome. La Pairémulation y est présentée comme un outil d'apprentissage qui en favorise l'accès.

En 2003, le Groupement Français des Personnes Handicapées élabore la Charte du Pairémulateur. Cette charte développe 3 trois points :

• la définition de la pairémulation,

• les aptitudes, les connaissances et compétences du pairémulateur,

• l'éthique et la déontologie de la pratique.

Cette charte est obligatoirement soumise et signée par les pairémulateurs et par les associations membres du GFPH.


 


Cliquez ici pour installer le lecteur Flash necessaire pour ce site